Les publics

Compte tenu des difficultés que certains publics rencontrent en termes d’accès à un emploi durable, les chantiers d’insertion accueillent prioritairement les :

- jeunes de moins de 26 ans, sans qualification ou peu qualifiés, adressés par les missions locales et habitant les zones prioritaires ;

- demandeurs d’emploi de plus de 26 ans, les demandeurs d’emploi de longue durée et/ou titulaires de l’allocation de solidarité spécifique,

- bénéficiaires des minimas sociaux en particulier du RSA

- personnes isolées ayant à charge 1 ou plusieurs enfants,

- séniors.

A l’APS une attention particulière est apportée à l’accueil et mis en emploi de jeunes issus des quartiers prioritaires, orientés par les éducateurs de rue.

Ces jeunes sont souvent mis à l’écart des activités et circuits socio-économiques, ont une fragilité liée à l’absence de qualification et ou de diplôme et présentent des difficultés d’assimilation des codes sociaux et comportements inhérents à l’environnement professionnel.

Les chantiers d’insertion de l’APS peuvent accueillir 32 personnes réparties sur les postes de travail suivants :

20 postes d’agent d’entretien (10 à La Garde & 10 à Toulon)

6 postes sur l’entretien des espaces extérieurs (débroussaillage, tri sélectif, déménagement,…)

6 postes sur entretien des espaces intérieurs (petite maçonnerie, peinture, faux plafonds,…)

Origines géographiques des publics :

L’accès au chantier d’insertion est ouvert à toute personne issue de Toulon Provence Méditerranée mais aussi les communes limitrophes comme La Farlède, Sollies-Pont, Sollies-Toucas, Belgentier dès lors que les questions de mobilité du candidat ont été prises en considération par le prescripteur.

La prise en compte des modalités de mobilité du candidat est indispensable pour permettre au futur salarié de réunir les conditions nécessaires à son présence quotidienne et ponctuelle et son autonomie de déplacement. Cette dernière est un élément incontournable ensuite dans la réalisation de son projet professionnel.

Dans ce sens, le transfert sur les sites d’activité de La Garde et Toulon est assuré par l’association au moyen de véhicules de transport de personne.

   Horaires de départs des transports collectifs :

  • 5 h 20 au siège de l’association pour les équipes de nettoyage
  • 7 h au siège de l’association pour les équipes « entretien des espaces verts » et « réalisation de petits travaux de second œuvre ».

 

Le recrutement : sous quel statut ?

L’association propose aux salariés une embauche en CDD dans le cadre du contrat unique d’insertion – contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI CAE).

Ce contrat constitue la déclinaison, pour le secteur non-marchand, du « contrat unique d’insertion » (CUI). Il a pour objet de faciliter l’insertion professionnelle des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles d’accès à l’emploi. Le CUI-CAE porte sur des emplois visant à satisfaire des besoins collectifs non satisfaits et ne peut être conclu pour pourvoir des emplois dans les services de l’État.

Il est particulièrement adapté aux chantiers d’insertion.

L’association APS CJ a la responsabilité de s’assurer, auprès des services compétents (Pôle emploi), de l’éligibilité des candidats aux critères d’obtention des CAE et tiendra à disposition de l’USTV les documents attestant de cette démarche.

Nature du contrat

Le contrat de travail, associé à une convention individuelle de CUI-CAE, est un contrat de travail de droit privé, soit à durée déterminée, soit à durée indéterminée. A l’APS CJ la durée du contrat est de 6 mois renouvelable, sous conditions, 1 fois. La durée de la période d’essai est de 15 jours.

Les salariés bénéficiaires de ces contrats sont éligibles aux dispositions de la convention collective appliquée au sein de l’association, la Convention collective nationale de travail des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées du 15 mars 1966.

Rémunération

La rémunération brute mensuelle d’un salarié CAE est de 805.16 € pour 86.67 heures mensuelles soit 20 heures hebdomadaires.

L’assujettissement des salariés en CAE à la convention collective de l’APSCJ permet de rémunérer les salariés à un niveau légèrement supérieur au smic.

Aller au haut