Vous êtes ici : AccueilLe travail éducatif de rue

 LA RUE  : De quoi parle-t-on ?

 « Tout espace non institutionnel, peut être fréquenté par les éducateurs de rue : la rue, les squares ; les halls d’immeubles, les cages d’escaliers, mais aussi des espaces commerciaux et publics : bars, salle de jeux, centre commerciaux …" Comité technique de prévention spécialisée. 

Plus simplement, « La rue » peut se définir par les espaces où se trouvent les jeunes, située sur le territoire d’intervention de l’APS-cj défini par conventionnement avec le Département, collectivité territoriale en charge de la prévention spécialisée.

Il n’existe pas de cadre théorique universel, néanmoins il est important pour les professionnels :

 - d'avoir une « pratique de terrain »

 - d'engager une démarche spécifique « d’aller vers » les jeunes dans le but de créer du lien puis établir une relation éducative

- de développer une approche éducative dotée d’une éthique forte  au profit d’un public jeune en risque d’inadaptation sociale, en voie de marginalisation.

 - de respecter des temps de présence sociale réguliers permettant d’être accessible facilement et le plus simplement possible

- d'avoir une action socio éducative qui s’inscrit dans le temps et qui part du besoin, de la demande de la personne ou du groupe.

 Le travail de rue vise à protéger une population ciblée, repérée en risque de marginalisation. Il tend à donner à ce public les moyens d’être autonome.

Le travail de rue s'adresse à des individus et/ou groupes d'enfants, de jeunes et d'adultes, âgés de 11 à 25 ans en demande d'aide ou de soutien. 

Dans la rue les personnes ciblées ne sont pas forcément en demande d’aide, celle-ci elle n’est pas toujours formalisée. Mais ces personnes peuvent être « repérées en besoins d’aide, en risque d’inadaptation sociale, en voie de marginalisation».

  LA RUE... ou la complexité de maintenir un lien avec la société   - Paroles d'éducs

 

 Dans la rue, sur les quartiers, nous observons et rencontrons des groupes de jeunes. La rue est l'endroit privilégié où ils se retrouvent pour discuter, échanger, passer du temps en groupe.

Néanmoins, nous remarquons souvent que ces groupes semblent « à côté » de la vie en société. Ils semblent être dans leur propre monde.

Ils investissent physiquement la rue, mais en même temps donnent le sentiment d'être « en dehors » de cet espace de vie.

Etre dans la rue renvoi à une connotation négative : Des jeunes qui jouent, déambulent, se posent dans un quartier ou en ville, seront majoritairement perçus comme manquant d'éducation, d'attention de leurs parents... Il est alors difficile d'y trouver sa place autrement que physiquement.

L'éducateur de rue de part sa présence régulière dans ces différents lieux de rue, peut permettre à ces jeunes de s'intégrer dans une dynamique sociétale.

Il sert de lien entre le monde adulte (ressenti souvent comme violent) et cet univers d'adolescents et jeunes adultes... D'adultes en devenir !

Au travers de rencontres, d'entretiens informels dans la rue, de temps partagés, de discussions quotidiennes, les éducateurs interrogent l'univers des jeunes dans celui de la société.

Ils tentent ainsi progressivement, sans juger ni «donner de leçons », en laissant à chacun le temps de murir leurs pensées, de s'ouvrir sur le monde dans lequel ils vivent.

 Par cette méthode singulière d'intervention sur les territoires, l'éducateur de rue permet aux deux mondes, Jeunes et Adultes, de se confronter, d'échanger, de s'apprivoiser, de se connaitre, de partager pour tendre à une meilleure connaissance et un mieux vivre ensemble.

 S.S. éducateur de rue – sud de la France

 

 

 

Aller au haut