Vous êtes ici : AccueilLa prévention spécialiséeLes principes d'intervention

 La mise en place des actions s’appuie sur les principes qui guident l’action de la prévention spécialisée :

  • Le support associatif : La mise en œuvre d’une action de prévention spécialisée s’appuie sur des méthodes articulant la souplesse, la proximité, la réactivité, la relative autonomie. Le cadre associatif parait le mieux adapté à répondre à de telles exigences.
  • L’absence de mandat nominatif : à partir d’un mandat global sur un territoire défini, ce principe induit d’aller à la rencontre, sans identification à priori, des jeunes et des familles fragilisées. La relation s’inscrit progressivement dans une connaissance et une confiance mutuelles, à la mesure des temps partagés avec les éducateurs.
  • Le respect de l’anonymat et la libre adhésion : ce principe repose sur l’acceptation mutuelle d’une relation librement choisie. Ces principes s’accompagnent d’une exigence de discrétion qui garantit la crédibilité de la relation, la confidentialité nécessaire étayée par l’obligation au secret professionnel dans le cadre d’une mission d’aide sociale à l’enfance.
  • La non-institutionnalisation des activités : la prévention spécialisée peut être amenée à créer des réponses inexistantes dans le quartier ou la ville ; elle doit donc pouvoir s’adapter aux besoins et leurs évolutions, enrichir par son regard singulier l’adaptation des réponses. Elle élabore les relais nécessaires à la poursuite des actions qu’elle a initiées.
  • Le partenariat : la prévention spécialisée constitue un maillon de l’intervention socio-éducative. Les professionnels qui la composent ne peuvent agir seuls. Ils se doivent de travailler en réseau et en complémentarité avec d’autres professionnels mais aussi les personnes ressources intervenant au cœur des quartiers.
Aller au haut