Vous êtes ici : AccueilLa réussite scolaireLes actionsLes actions individuelles

Le plan d’action individualisé est proposé au jeune et à sa famille au terme d’entretiens (à minima 2). Il est au préalable discuté en équipe mais aussi avec les partenaires concernés, en particulier le collège.

Il est contractualisé, entre l’APS cj (référent éducatif), le jeune et sa famille. Les actions sont personnalisées et leur durée est adaptée en fonction des besoins repérés. Elles sont animées par l’éducatrice scolaire, avec l’appui des éducateurs de rue. L’implication de la famille est essentielle lors des étapes 2 et 3.

1ère étape : repérer les jeunes et leurs difficultés et partager le diagnostic entre référents éducatifs et acteurs scolaires.

Cette étape se réalise tout au long de l’année. La rentrée scolaire peut constituer un temps de repérage privilégié mais la présence éducative régulière au sein du collège, en particulier lors des instances où sont évoquées les situations difficiles de certains jeunes, sont également un moment particulier de repérage.

2ème étape : Rencontrer les familles et les jeunes                                                                                                   

Cette 2ème étape tend à ce que la famille ait conscience des difficultés de son enfant et adhère à l’élaboration et la mise en place du projet d’accompagnement individualisé de celui-ci. L’ensemble de la démarche ne peut se faire qu’avec l’adhésion du jeune, celle-ci s’inscrit dans le temps. En effet, le jeune doit accepter le fait qu’on rencontre sa famille, puis accepter de construire le projet avec l’équipe éducative et ses parents.

L’objet de cette étape est d’évaluer la situation du jeune dans sa globalité. De repérer les difficultés et les potentialités du jeune et de sa famille. De permettre l’expression des attentes de chacun, dans le but d’élaborer un projet d’action éducative concerté et au plus près des besoins.

3ème étape : Co-construire le projet et favoriser sa mise en place

Cette étape vise à impliquer les parents en leur apportant les outils, des techniques, des réflexes, favorisant leur implication malgré parfois un niveau insuffisant en français ou un cursus scolaire non abouti. Nous tendons à renforcer leurs compétences afin qu’ils s’autorisent à retrouver leur place de premiers éducateurs de leurs enfants.

L’ensemble de notre action vise à faire évoluer l’attitude du jeune face au travail scolaire,



          

 

 

 

 

Aller au haut