Vous êtes ici : Accueil

Articles

Compte rendu du voyage école

Lundi 22 décembre 2014

 

Un voyage école est un instant privilégié entre les apprentis conducteurs et l’éducateur technique car, durant une journée, il se partage des mots et des actes qu’il est difficile de rencontrer au cours des leçons de conduite. C’est aussi une journée destinée à proposer de conduire dans des situations inconnues, dans des lieux différents de leur ville d’origine.

Tout commence par un temps de préparation. Ce sont les jeunes qui choisissent la destination et font le travail de recherche pour l’itinéraire. Chacun arrive avec un vœu et un seul ne peut être retenu. Il leur est alors nécessaire de tenir compte de l’autre, d’être à l’écoute, et de respecter le choix final. Chaque apprenti conduit par alternance entre 45 minutes et une heure. Par expérience, le voyage école rend les conducteurs autonomes, réactifs et les rassure quant à leurs capacités d’adaptation. Il se crée une cohésion et une entraide.

Nous sommes parties à 8 heures 30 ce matin pour une journée sous le soleil.

conduite

Participaient à ce voyage école Sofia et Sarah, nos conductrices, Mélanie, stagiaire en 2ème année de formation d’éducatrice spécialisée qui intervient sur le secteur d’habitation des deux jeunes filles, et moi-même.

Sofia et Sarah ont choisi Cannes comme destination. Le parcours convoité comprend des temps sur autoroute et des trajets en et hors agglomération.

Elles sont en apprentissage de conduite par la méthode de la conduite accompagnée. Elles travaillent respectivement la 4ème compétence[1] avec environ 50 heures de conduite et la 3ème compétence avec 37 heures.

Elles ont choisi de prendre l’autoroute jusqu’à Fréjus, puis de continuer par la route. Après une pause sur l’autoroute, nous avons raté la sortie souhaitée. Pas de panique, l’« apprentie  co-pilote » a vite regardé le plan que nous avions imprimé, et nous a guidé vers un chemin fait de virages en épingle, sur une route étroite et en travaux, bref tout pour travailler les compétences 3 et 4 de Sofia qui a géré le trajet en toute sécurité.

Sarah a repris le volant lorsque nous sommes arrivées sur Mandelieu et nous a conduit à Cannes, tout proche de la croisette où nous sommes arrivées vers 11 heures 30. Nous décidons alors de rentrer dans un parking sous-terrain. Une descente dans un lieu fermé, des dizaines de véhicules stationnés, le coté sombre du parking et le choix de la place à prendre avec la manœuvre adéquate : beaucoup de choses à prendre en compte pour Sarah. Elle choisit une place proche de l’entrée, le bruit des pneus sur le sol ne la rassure pas. Tout ceci pour aller monter les marches … lieu du festival de Cannes … objet principal de notre voyage !

Toujours sous un beau soleil, nous cherchons les célèbres marches recouvertes du non moins célèbre tapis rouge. Ne les trouvant pas, nous décidons de nous poser dans une petite pizzeria sur la grande place où nous échangeons sur leurs 1ères impressions du voyage. Pause bien méritée pour Sofia et Sarah, qui depuis le départ de Hyères ont été très attentives et ont donné le meilleur d’elles même dans leur conduite.

Vers 13 heures 30 nous trouvons enfin « le » tapis rouge, séance photo obligatoire ! Nous reprenons la voiture vers 14 heures pour le chemin du retour. Là encore, nous faisons un léger détour, à croire que la signalisation n’est pas très claire dans cette région … ou alors la fatigue commence à arriver …

Je fais le choix de reprendre l’autoroute à Fréjus car les filles sont assez fatiguées, et repartir sur des routes à virages serait de trop pour elles.

Nous faisons une pause sur une aire de repos, chocolat chaud et café pour reprendre des forces avant de terminer ce voyage.

17 heures 30 nous sommes arrivées à l’APS, un débriefing permet de clôturer ce voyage. Sarah commence par l’auto-évaluation de son parcours, Sofia lui donne son avis sur sa conduite, puis inversement. Mélanie fera part de ses observations. Je suis intervenue à mon tour pour leur faire un bilan concernant leur conduite et leur évolution déjà repérable.  

Pour nous quatre un point commun : une très belle journée, faite de rires, d’apprentissages et d’aide mutuelle, de solidarité entre nos deux conductrices Sofia et Sarah.

 

 

Muriel VIALE

Educatrice Technique Spécialisée

Auto-école sociale

 


[1] Quatre compétences sont à travailler pour valider la fin de formation initiale qui permet le passage en conduite accompagnée ou pour la présentation au permis de conduire pour les formules d’apprentissage B traditionnel.

Compétence 1 : Assumer personnellement ses responsabilités citoyennes, juridiques et sociales; Compétence 2 : Utiliser un véhicule à moteur de façon autonome, rationnellement et en sécurité ;Compétence 3 :Préparer ses trajets et conduire le véhicule dans les situations de circulation simples ou complexes ;Compétence 4 : Prendre en compte les facteurs entraînants une dégradation du système homme-véhicule-environnent, prendre les décisions qui permettent d’y faire face, mettre en œuvre les mesures préventives.

Aller au haut